Recherche clinique: White Paper et plateforme de coordination

ASSM » Projets » Projets A–Z » Recherche clinique: White Paper et plateforme de coordination

La recherche clinique orientée vers les patient.e.s s’est améliorée grâce à d’importants investissements publics dans de nombreuses initiatives, infrastructures de données et instruments de soutien. Ces derniers ont toutefois aussi conduit à une fragmentation des activités et des lacunes persistent. Le «White Paper Clinical Research» publié par l’ASSM en 2021 formule sept objectifs pour rassembler les acteurs de la recherche clinique autour d’une vision commune et pour renforcer son impact au bénéfice de tou.te.s.

Le White Paper Clinical Research, élaboré en collaboration avec des expert.e.s de différents domaines, analyse les principales dynamiques qui transforment la recherche clinique et identifie les points faibles et les redondances actuelles dans notre pays. Fondée sur la conviction que la qualité des soins dépend et découle d’une science de qualité, la feuille de route met en avant la nécessité de transformer la culture de la recherche clinique pour qu’elle devienne plus intégrative à tous les niveaux.

 

White Paper Clinical Research (2021)

Download

Commander

Rédigé en anglais, avec un résumé en français

L'essentiel en bref

Le White Paper met en évidence la nécessité de renforcer la culture de la recherche clinique dans les hôpitaux et les institutions de recherche qui leur sont associées. Cela dans le but de développer un «système de santé apprenant». Une plus grande implication des patient.e.s et des citoyen.ne.s ainsi qu'un échange direct entre les scientifiques et le public sont nécessaires pour promouvoir l'éducation et un transfert efficace des connaissances.


Pour atteindre cet objectif, l'éducation, la formation, le mentorat et le soutien des chercheuses et chercheurs cliniques avec des profils divers, à toutes les étapes de leur carrière, sont essentiels. Par ailleurs, il faut encourager les équipes interdisciplinaires et interprofessionnelles, qui impliquent les patient.e.s et les citoyen.ne.s et intègrent différentes perspectives.


Les méthodes de recherche clinique doivent être élargies pour inclure des types d'essais cliniques innovants, la médecine de précision, la recherche basée sur les données de santé et les approches numériques et technologiques. Une harmonisation des directives relatives aux données est indispensable.


Si l'on considère les principaux acteurs du paysage de la recherche, la fragmentation, les redondances, les structures décentralisées, les obstacles réglementaires et l'absence de priorités stratégiques communes sont manifestes. Une concertation et une coordination des efforts au niveau national apparaissent comme essentielles pour améliorer la qualité et l'impact de la recherche clinique.

 

Le White Paper définit dans une roadmap un plan d'action en sept objectifs pour faire de la Suisse un pays leader de la recherche clinique centrée sur les patient.e.s au niveau international:

  1. Créer une plateforme nationale de coordination des acteurs publics de la recherche clinique
  2. Établir des partenariats solides avec la société, les citoyen.ne.s et les patient.e.s
  3. Promouvoir un système de soins qui intègre systématiquement la recherche clinique: Good care comes with – and from – good science
  4. Investir dans le développement d’approches, de méthodes et de technologies innovantes et dynamiques en recherche clinique, rendues possibles par le numérique
  5. Renforcer les équipes de recherche clinique translationnelles, multidisciplinaires et intégrées
  6. Assurer un environnement attrayant pour les chercheuses et chercheurs clinicien.ne.s et du domaine des soins, qui les soutiennent à tous les niveaux de carrière
  7. Réduire la complexité des processus règlementaires et de ceux liés aux données pour augmenter l’efficacité et accélérer la mise en application de la recherche clinique

 

Plateforme nationale de coordination de la recherche clinique

Sur la base de l’analyse du White Paper, le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) a reconnu l’importance de renforcer les échanges entre les acteurs publics de la recherche clinique, intégrant la perspective de la santé publique, et a confié à l'ASSM, en tant qu’institution indépendante, la mise en place et la gestion d’une plateforme nationale de coordination de la recherche clinique pour la période FRI 2021–2024. Une telle structure d’échange, réunissant les acteurs de tout le spectre de la recherche clinique autour d’une même table et permettant une concertation des efforts et une répartition claire des tâches et des responsabilités, faisait défaut jusqu’à présent.


La plateforme ne sera ni un organe de réglementation ni un organe de surveillance. Elle a pour mission de définir les domaines d'action prioritaires pour la recherche clinique financée par des fonds publics et de formuler des recommandations à l'attention des organes de décision concernés ou du SEFRI. Composée dans sa phase initiale d’un nombre restreint de membres pour garantir un fonctionnement efficace, sa structure, son organisation et les ressources nécessaires à ses tâches seront réexaminées en vue de la période FRI 2025–2028 pour répondre au mieux aux besoins de tous les acteurs de la recherche clinique.


Il est prévu de constituer la plateforme et qu’elle débute ses activités d’ici à fin 2021. Une FAQ offre des informations complémentaires sur ses buts et son positionnement. L’ASSM prendra contact avec les institutions partenaires impliquées et communiquera via ses canaux habituels – site web, newsletter et Bulletin – sur les prochaines étapes.

 

Mandat du SEFRI «Plateforme nationale de coordination de la recherche clinique» (2021) (en allemand)
FAQ Plateforme nationale de coordination (en anglais)

 

Contexte

La réflexion sur la recherche clinique en Suisse, longtemps considérée comme un «problème» en comparaison internationale et par rapport à la recherche fondamentale et expérimentale, est une des priorités stratégiques de l’ASSM. Au cours des années, elle a contribué à et élaboré diverses publications dans le but d’améliorer les conditions cadre de la recherche clinique et a initié, avec ses partenaires, plusieurs projets pour renforcer la culture scientifique en médecine académique, promouvoir l’interprofessionalité, encourager la relève et améliorer les infrastructures de recherche.

 

Le White Paper Clinical Research (voir en haut de page) présente une vision consolidée pour l’avenir de la recherche clinique. Elaborées sur mandat du SEFRI, les recommandations du White Paper doivent contribuer au «Masterplan Biomedicine 2021–2025» de la Confédération en préparation. Un angle suisse a donc été délibérément choisi pour traiter de l’hétérogénéité du paysage de la recherche clinique, et une comparaison internationale approfondie considérée comme hors du cadre du mandat.

 

 

 

CONTACT

Dr Myriam Tapernoux
Responsable du ressort Science