Projet de soins anticipé dans les établissements médico-sociaux

ASSM » Éthique » Aperçu des thèmes » Projet de soins anticipé » Établissements médico-sociaux

Les personnes âgées entrent dans un établissement médico-social (EMS) lorsque leur état de santé ne leur permet plus de rester à la maison, même avec le soutien de proches ou des services de soins à domicile. Pour ce groupe de personnes, la «Roadmap pour la mise en œuvre du projet de soins anticipé (ProSA) en Suisse» recommande d’établir un ProSA approfondi ou propre à une maladie.

Le projet de soins anticipé (ProSA) concerne tout particulièrement les résident.e.s d’EMS. Il doit tenir compte de leur grande vulnérabilité. Même dans cette situation de dépendance, toute personne devrait avoir la possibilité de choisir elle-même la prise en charge et le traitement qu’elle souhaite, si elle devait un jour perdre sa capacité de discernement. Des études ont toutefois montré que la préparation concrète d’un ProSA dans les EMS se révèle problématique, notamment parce que les directives anticipées sont encore peu connues. Le fait que le besoin d’hébergement en EMS va augmenter de moitié d’ici à 2040 constitue un défi supplémentaire. Davantage d’informations à ce sujet: Obsan-Bericht 03/2022.

 

Au vu de ces éléments, il importe d’augmenter la diffusion du ProSA dans les EMS, surtout auprès des personnes touchées par plusieurs maladies chroniques, une fragilité croissante ou un début de démence. Les résident.e.s doivent avoir la possibilité de réfléchir de manière approfondie à leurs valeurs personnelles et à leurs objectifs thérapeutiques, et être soutenu.e.s dans ce processus. Si elles ou ils le désirent, leurs souhaits doivent être mis par écrit et rendus accessibles au personnel soignant. Le ProSA permet à chacun.e de passer en revue, puis de documenter quelles mesures médicales précises il ou elle accepte ou refuse, en prévision d’une éventuelle incapacité de discernement à venir.

 

Le groupe de travail national ProSA a constitué un sous-groupe chargé de renforcer la mise en œuvre du ProSA dans les EMS. Il est dirigé par la Dr Gabriela Bieri-Brüning, spécialiste en gériatrie. L’objectif est d’élaborer des recommandations orientées vers la pratique, en tenant compte de la situation et des possibilités qui prévalent dans les différentes institutions, afin de permettre et de renforcer l’intégration du ProSA dans les EMS.

 

 

Composition du sous-groupe de travail

Dr méd. Gabriela Bieri-Brüning, Zürich, gériatrie/soins stationnaires de longue durée (Présidente)

Marie-Rose Barben, Frutigen, soins

Jikkelien Bohren, Basel, organisation de conseil et de personnes concernées

Dr méd. Annette Ciurea, Zürich, gériatrie/soins palliatifs

Dominique Elmer, St. Gallen, Soins de longue durée Suisse

Renate Gurtner Vontobel, MPH, Bern, soins palliatifs

Dr sc. méd. Manya Hendriks, ASSM, Bern (ex officio)

Isabelle Karzig-Roduner, RN, MAE, MScN, Zürich, Advance Care Planning

lic. iur. Petra Kropf Giger, Zürich, avocate, droit

Dr méd. Eve Rubli Truchard, Lausanne, gériatrie/soins palliatifs

Dr phil. Reka Schweighoffer, Bern, soins de longue durée/accompagnement

Daniela Trachsler, Zürich, Advance Care Planning

Dr méd. Petra Vayne-Bossert, Genève, soins palliatifs

Prof. Dr Franziska Zúñiga, Basel, sciences infirmières

 

 

CONTACT

Dr Manya Hendriks
Responsable de projet Éthique
Tel. +41 31 306 92 77